Willkommen
News
Veranstaltungen
Resultate
Jahresberichte
Über mich...
Sponsoren
Bilder
31. Aug. 2010 Drucken

In der Sonntagsausgabe von LE MATIN

Alexandre Moos et Fabienne Heinzmann, les (vrais) amoureux du vélo

Image © Isabelle Favre

Entre Alex et Fabienne, ce n'est pas qu'une histoire de vélo

En remportant le Grand Raid samedi dernier, Fabienne a fait mieux que son chéri, Alex, seulement quatrième chez les hommes. Depuis deux ans, les deux champions valaisans de vélo roulent en tandem

B. Mo - le 28 août 2010, 22h23
Le Matin Dimanche

Au fond, samedi dernier au Grand Raid Verbier-Grimentz, Fabienne Heinzmann (34 ans) a fait mieux que son chéri. Elle s'est adjugé la course côté féminin alors qu'Alexandre Moos (38), pourtant favori, a dû se contenter de la quatrième place chez les hommes. «Mais, j'ai mis deux heures de moins qu'elle», sourit-il.

Alex vient de Miège au-dessus de Sierre, Fabienne de Visperterminen, près de Viège. Les deux Valaisans ont fait connaissance lors d'une course en Turquie voilà deux ans, et depuis ils continuent dans la vie, à rouler en tandem. Cycliste pro depuis 15 ans, Alexandre Moos s'est spécialisé aujourd'hui dans les marathons en VTT, des courses de plus de 100 kilomètres en montagne, style Grand Raid. Quand elle ne court pas elle-même, Fabienne l'accompagne, l'encourage, s'occupe de ses ravitaillements.

«Alex, c'est ma moto»
Parfois, les amoureux s'entraînent en duo. «Alex, c'est ma moto. Quand il se balade devant, je suis à bloc pour le suivre», rigole Fabienne. Dans le peloton, Alex a toujours passé pour un bon vivant, rigolo, et coureur pas seulement sur le vélo. Au début, ses amis n'auraient pas misé un boyau de vélo sur la durée de sa relation avec Fabienne.

«Moi-même, je suis étonné de m'être casé ainsi. Surtout que comme copine je rêvais de tout sauf d'une championne de vélo. Mais, j'ai rêvé de sortir avec une Haut-Valaisanne: ces filles ont du caractère et savent rigoler.» Avec Fabienne, jamais rentrée la première lors des fêtes, il a décroché le pompon. Grande sportive, ex-championne de ski et de course à pied, la jeune femme ne s'est mise au vélo qu'à 26 ans: c'était le seul sport d'endurance compatible avec ses maux de dos.

Aujourd'hui, le couple vit à Miège. Alex avait racheté une veille bâtisse un peu décatie des années 60, Fabienne, architecte de formation, l'a entièrement reconçue à sa façon. «Entre Alex et moi, ça va superbien», glisse-t-elle.

 
< zurück   weiter >
© 2018 Homepage von Fabienne Heinzmann